Concours Régional d’Ateliers d’Art de France

Le Concours Ateliers d’Art de France encourage la créativité, l’innovation et la maîtrise technique des professionnels métiers d’art de l’hexagone

Ce concours se déroule chaque année et est ouvert aux créateurs et restaurateurs d’objets métiers d’art exerçant sur le sol français et dont l’atelier est situé dans la région pour laquelle ils concourent.

Ateliers d’Art de France offre à ses lauréats visibilité et reconnaissance.

Le lauréat de chaque concours régional reçoit une dotation de 1000 €,

Les 21 créations primées au concours sont exposées pendant un mois à L’Atelier, situé au Viaduc des Arts à Paris.

Parmi l’ensemble des lauréats régionaux, un jury de professionnels des métiers d’art désigne le lauréat national, qui remporte une dotation de 5000 €.

Le 30 juin dernier à Arbois, les membres du jury constitué par le délégué régional d’Ateliers d’Art de France, ont attribué à Benjamin MITTAY, coutelier – ferronnier, à Chatelneuf (39), le prix régional d’Ateliers d’Art de France

Le Lauréat du concours régional d’Ateliers d’Art de France 2014 est :

Benjamin MITTAY
Coutelier – Ferronnier
53 Route du pont de la Chaux – 39300 CHATELNEUF
06 86 87 58 22, mittay.b.creation@free.fr

Pièce présentée : L’Auguste

Matières utilisées : Bois, Métal Acier damas
Dimensions :
20 cm de long 1,7cm de haut

Il s’agit d’un pliant à mécanisme dit à « cran forcé », La lame est faite dans acier damas forgé dans mon atelier, il s’agit d’une lame constituer d’un double barreau de damas 320couhes torsadé, le motif obtenu est une succession d’étoiles, les nuances d’acier utilisé ssont le 90mcv8 (acier au carbone) et le 15n20 (acier carbone nickel).
5 heures de forge on été nécessaire pour réaliser le bout de damas.
Le tranchant est obtenue par émouture creuse et le dos est terminé par un contre tranchant.

Je réalise mes mécanismes, principalement à la lime et je fini l’ajustage sur de petit tourets. Les mitres du couteau sont également en acier damas torsadé, soudé à l’argent sur la carcasse du couteau et les plaquettes(manche) sont en Buffle d’eau d’Asie.

Le nom Auguste fut choisi après avoir dessiné et conçu un couteau que je voulais, élégant, imposant, vénérable, tel un personnage auguste, qui représenterait mon savoir faire coutelier acquis depuis 2010 et une ligne de couteau, qui en ce moment m’interpelle.

Les autres candidats venu au concours :
Jury réuni le 30 juin 2014 à Arbois

Audrey AUMAITRE
Créatrice textile

2 Rue de Sombacour – 25300 CHAFFOIS
06 63 56 99 62 – creation.audrey@hotmail.fr

Bustier Faïence Lagon

Matières utilisées : Textile Faïence
Dimensions : t 36
Copyright : Alexis Baud

« J’aime utiliser des matériaux insolite voir inattendu  dans mes créations (ex : en cire d’abeille, en pain…) ; L’an dernier j’ai créé un bustier sur lequel j’ai réalisé un travail de « mosaïque » avec des miroirs pour la mucoviscidose.

L’ayant exposé lors d’un marché artisanal, une dame m’a dit qu’elle le trouvait magnifique et qu’elle me mettait au défi d’en réaliser un avec du « carrelage ».

Elle-même tenant un magasin de carrelage, m’a offert quelques plaques de mosaïque pour réaliser ce défi.

J’ai donc eu a cœur d’en créer un, qui a suscité pas mal de réactions.

Quand j’ai reçu le mail des métiers d’art de Franche Comté pour l’inscription à ce concours, j’ai longuement hésité !

Je me suis demandé : « Miroir ? Faïence ??? Miroir ??? »

Bref j’ai simplement eu l’envie de vous faire partager cette création que j’ai créée spécialement pour le concours et qui diffère totalement du premier bustier réalisé. »

Daniel BECHE, UBMB
Bijoutier joaillier

22 Rue du Rond Buisson – 25220 THISE
03 81 50 40 24, ubmb@free.fr

Luxuriance

Matières utilisées : Métaux précieux, Pierre
Dimensions : 25 x 25 mm
Copyright : UBMB

« Inspiré de la nature et de ses fleurs luxuriantes, « Luxuriance » est réalisée en Or rose, gris et vert (750 millièmes) et serti de Diamants, de tsavorites, de saphirs et de péridots afin de reproduire l’éclat et la diversité des couleurs présentes dans la nature. De très nombreuses techniques traditionnelles de bijouterie ont été utilisées pour cette réalisation : fonte à cire perdue, soudure (traditionnelle et laser), filetage, gravure, ajourage, serti grain, serti masse, polissage…»

Valérie CALVAT
Céramiste

1 rue des Champs – 70100 GRAY
06 48 98 92 52, valerie@calvat.net

Vase « Banquise »

Matières utilisées : Terre
Dimensions : 15 cm de hauteur, 35 cm de large et 5cm de profondeur

« Inspiré des glaces craquelées qui caractérisent la banquise actuellement, ce vase a été conçu suite à un stage effectué auprès de violette fassbaender à l’ieac de Guebwiller.

Les recherches de matières et de patines en grès et porcelaine animent mon travail dans l’atelier situé à Gray en Haute-Saône. J’éprouve régulièrement le besoin d’approfondir mes connaissances auprès d’autres céramistes de sorte à toujours être dans une dynamique de création.

Le vase « banquise » a été réalisé en grès blanc incrusté de fines plaques de porcelaine de qualités différentes, et de fines plaques de grès noir. Deux surfaces de grès ainsi texturées m’ont permis le montage du vase aux formes organiques (ondulation des parois).

D’ouverture étroite et allongée, il est émaillé à l’intérieur, ce qui permet de composer des bouquets en éventail. Sans végétation, le vase vit comme une sculpture. »

Sébastien CHAPERON
Designer producteur

21 Rue du Polygone – 25000 BESANCON
06 99 28 81 56, chaperonstudio@gmail.com

Swallow

Matières utilisées : Bois, Métal
Dimensions : 70 x 90 x 120 cm
Copyright : Chaperon Sébastien

« Swallow est un fauteuil d’intérieur de luxe aux formes courbées et travaillées à la main.

Son profil dessiné révèle sciemment la silhouette d’une aile d’hirondelle, motif artistique d’un tatouage de style Old School, symbole de l’effort, du courage, de la fierté, des aléas, d’inquiétudes et d’enthousiasmes, à l’image du travail réalisé.

Le volume souhaité est imposant, stable et assure la tranquillité de la personne assise. Swallow peut être regardée, touchée et utilisée.

Description de la réalisation :
Le volume est maintenu à l’aide d’une structure tubulaire en acier Ø seize mm, cintrée à l’aide d’un gabarit et soudée. Elle maintient le volume en place et permet le piètement du fauteuil à l’aide de trois appuis au sol: deux devants et un derrière. Les pieds sont équipés d’une platine cylindrique permettant un appui stable au sol.

Le volume est créé à l’aide de barres d’acier Ø quatre mm aux nombres approximatifs de quatre vingt dix. Elles sont assemblées par soudure sur la structure et l’embase d’accueil des bouts des ailes. Elles sont espacées d’environ 30 mm de l’une par rapport à l’autre.

L’embase d’accueil est métallique et est composée d’un perçage pour assembler par boulon le bout des ailes en bois.
Le bout des ailes en bois de chêne tronçonnés et sculptées est composé d’inserts vissables pour la liaison avec le fauteuil.
La peinture RAL est industrielle et réalisée par électrodéposition.

L’assise est une housse détachable en tissu synthétique de couleur similaire à la peinture RAL du fauteuil (brune) . Elle est composée de deux fermetures éclairs pour le garnissage en ouate de cellulose et d’œillets pour le passage des lanières fixées à la structure. »

Vincent DENISET
Ebéniste marqueteur

48 Rue St Vincent – 25720 AVANNE
06 32 04 42 95 – vincentdeniset@yahoo.fr

Woodblocks

Matières utilisées : Bois cactus
Dimensions : 2 m2

« Le concept des Woodblocks est de vous fournir un ensemble de pièces en bois conçue pour créer facilement le meuble de votre choix grâce à une construction modulable, simple et étagée.

Le principe veut que avec un certain nombre de blocks, on puisse décider a sa guise de construire différents types de meubles en fonction de ses besoins: étagères, bibliothèques, bureau, claustras et meubles d angle en tout genre.

Les éléments, façonnés sur mesure sont construits en forme de croix symétriques, permettant aux planches, taillées en fonction, de monter les modules par superposition et encastrement assurant alors une stabilité générale.

Les volumes, de hauteur différente, permettent l alternance gauche droite des planches tandis que les entailles en croix symétriques assurent les angles a 90 degrés.

Deux petits cubes superposés atteignent la hauteur d un moyen et un petit plus un moyen égalent la hauteur d un grand block. Les combinaisons sont ainsi infinies.

Des dessus viendront chapeauter les extrémités et finir ainsi les ouvrages confectionnés.

Le projet est proposé sous forme de kit :
Le kit Modesty pour une gamme de mobilier de taille moyenne.
Le kit Audace, pour des constructions de grande envergure.
Le kit Prestige, décline des séries sur mesure avec des matières uniques. »

Anaïs LEGRAND
Vitrailliste

3 Rue du Château d’eau – 70100 BEAUJEU
06 75 48 43 65 – anais.legrand23@gmail.com

Paravent «Lire à travers…»

Matières utilisées : Bois, Verre
Dimensions : 160×183 cm

« Une vie s’écrit à partir du souvenir – de l’oubli également – , de l’expérience vécue… et des pages encore à écrire. Des cases que l’on remplit – certaines qui se vident- , et d’autres encore à remplir.

Considérée dans son ensemble, cette vie peut se parcouir comme on lit un livre… un livre en cours de lecture… J’ai voulu traduire cela dans un paravent, image du livre d’une vie, ses pans se composant de multiples cases.

Le spectateur peut y voir l’image d’une vie mise en lumière, à travers laquelle il peut lire comme dans un livre ouvert, et voyager d’un souvenir effacé – verre uni – à un «souvenir» encore futur, non vécu – vide – , en passant par les souvenirs ancrés à jamais, inoubliables – verres peints.

Tout commence par un travail photographique, évocation du souvenir par excellence, que j’ai effectué sur le thème des végétaux, thème dominant dans mon travail artistique. Après sélection de quelques photos dont je souhaitais me servir pour les motifs de mon paravent, je les ai retravaillées sur Photoshop puis en zoomant sur des détails, les ai répartis dans les espaces du paravent, laissant des vides et des verres unis.

Structure en bois de chêne dessinée et planifiée par moi-même et réalisée pas un ébéniste. Verres de couleur coupés, peints à la grisaille, entourés de plomb puis fixés dans la structure Dimensions : 3 pans de 160 x 60 cm »

Anna PAROT
Céramiste

3 Avenue de la Saline – 25610 ARC ET SENANS
06 66 40 64 52 – paranna@voila.fr

À propos d’Averroès

Matières utilisées : Métal, Terre
Dimensions : 31.5 de hauteur et 14 de large

« En cheminant sur les pas du philosophe et savant Averroès.

Au-delà de la réparation symbolique que représentent ici les agrafes, j’ai souhaité utiliser une technique ancienne dite de « raccommodage » et l’ai appliquée sur un contenant utilitaire : un simple pot d’apothicaire.
Le choix n’est pas innocent. Il s’agissait en effet de réunir le temps et l’espace par le biais d’un objet simple appartenant au quotidien de différentes traditions : celles de la renaissance italienne pour la forme (albarello) et celles du Moyen-Orient ottoman pour les couleurs (Iznik). Au-delà, via le savoir-faire inhérent à ces différentes cultures, créer un lien entre l’artisanat d’art et l’art contemporain ; ce qui, à première vue, paraît d’ordinaire contradictoire. »

Sylvie PRITZY
Créatrice textile

7 B rue Pierre Vernier, Place Saint Vernier – 25290 ORNANS
06 77 36 96 88, lenouveaujour@orange.fr

Sac porté épaule: tulipe perroquet

Matières utilisées : Cuir, Textile
Dimensions : environ 40 sur 32 cm

« Sac porté épaule réalisé avec un magnifique tissu 100% coton imprimé tulipe perroquet de la deuxième partie du 19ème siècle associé à un cuir d’agneau nubuck et une toile de jute pour le soufflet. Le mélange de ces matières donne à cet accessoire un coté brut et délicat.

La doublure intérieure est coupée dans un drap de l’armée Française des années 50/60 et elle possède une poche zippée avec compartiment pour le portable.

La fermeture se fait par aimant. La sangle en cuir, elle aussi ancienne est fixée par rivets. »

Marylene SWIETEK
Céramiste

8 Rue Thiers – 90200 GIROMAGNY
06 79 66 38 97, envolcreation@laposte.net

Ensemble

Matières utilisées : Bois, Terre
Dimensions : 25cm de diamétre

« Ensemble est né de la découverte de petits tampons en bois que j’ai découvert au fin fond de l’atelier de mon grand père qui  étais autrefois ingénieur textile.

Nostalgique du jeu de dominos que possédaient mes grands parents lorsque j’étais enfant, j’ai eu envie au travers de cette découverte surprenant de me réapproprier l’histoire de ce lieu en y mêlant ma vision de céramiste à mon regard d’enfant.
Cette ensemble de dominos est composé d’un jeu complet non pas avec des points mais plutôt des symboles. Il permet également de le sublimer en le plaçant au centre d’une table à la fin du repas pour pouvoir y jouer tout en buvant votre thé ou votre café.
L’aspect unique de cette création  est de pouvoir choisir son assiette ses tasses et ainsi créer son propre ensemble en fonction de ses goût.

Ensemble est réalisé en porcelaine de coulage dans des moules en plâtre pour ce qui est de la vaisselle.  Les dominos quand à eux, sont fabriqués en porcelaine de coulage coulé à la plaque puis découpé ensuite.
Le décor de cet ensemble est réalisé à l’aide de tampons en bois et d’un mélange à base de jus de cobalt.
J’émail la vaisselle en cabine d’émaillage et les dominos à l’aide d’un pinceau pour plus de précision.
J’ai travaillé avec un ami ébéniste pour ce qui est de la réalisation du support en bois tourné »